• Yohann Louekal

Du sport ou de l’activité physique pour lutter contre le cancer !

L’activité physique a un effet protecteur direct et indirect bien souvent sous-estimés pour lutter contre l’apparition de cancers. Alors quelle posologie pour l’activité physique pour lutter contre les maladies chroniques, dont le cancer ?

C’est plus ou moins simple, on sait aujourd’hui que les recommandations de l’OMS, qui demande à faire 30 minutes d’effort physique par jour, ne sont pas suffisantes. [Si possible], il est préférable d’augmenter la durée d’exercice à 1h avec des variations d’intensité et le répéter le plus fréquemment possible dans la semaine. Dans cette mesure, l’activité physique et/ou le sport auraient un rôle protecteur quant à l’apparition de cancers du colon, de la prostate ou encore le cancer du sein.




L’activité physique peut être aussi utilisée comme thérapie précoce non médicamenteuse. En revanche, toute activité physique pendant ou après le traitement doit être prescrite par le médecin. En effet, lui seul saura si l’activité physique est compatible ou non avec les effets secondaires liés au traitement (examens, angoisse, douleurs, amaigrissement, etc.).



En revanche, on sait que la fatigue intense et généralisée est l’effet secondaire dont les patients se plaignent le plus. Ainsi, la pratique d’une activité physique ou d’un sport peut casser le cercle vicieux de la fatigue, qui peut se faire ressentir jusqu’à des années plus tard après le traitement.

Les bénéfices de l’activité physique pendant le traitement peuvent être multiples :

- la recomposition corporelle et densification de la masse osseuse

- reconditionnement Cardio respiratoire

- tonicité musculaire et équilibre

- réduction du stress et de l’État dépressif

- amélioration du sommeil et de l’estime de soi, ainsi que lutte contre l’anxiété


-> Bref facilitateur de bien-être général !


Une activité physique post cancer doit être Rassurante, Adaptée, Sécurisante, et Progressive (Protocole RAPS). Finalement on retrouve les principes fondamentaux de l’entraînement.

De façon régulière et pérenne, elle vous aidera dans vos changements de comportements, qu’ils soient alimentaires ou bien l’arrêt du tabac par exemple. L’activité physique adaptée permettra donc de limiter le risque de rechute.

Le protocole FITT permet de donner un cadre concernant la dose d’activité physique à observer post cancer :

- la fréquence : de deux à trois fois par semaine

- L’intensité : de modérée à élevée. Entre 60 % et 70% de la FC Max sur les exercices à dominante aérobie, avec des phases d’intensité un peu plus élevées (recherche d’essoufflement). Il est recommandé de pratiquer des étirements et de la relaxation quotidiennement.

- Pour une durée comprise entre 45 à 60 minutes dans laquelle vous observerez à peu près 15 minutes de relâchement musculaire et/ou relaxation

Comme mentionné plus tôt avec des exercices de type endurance, renforcement musculaire, à plus ou moins haute intensité, mais surtout quelque chose qui vous plaît !


En résumé, les bénéfices de l’activité physique ou du sport ne sont plus à démontrer.


Rappel:


Pour prévenir l’apparition du cancer:

- activité physique ou sportive régulière et suffisamment longtemps!

- Environ cinq heures par semaine avec des phases d’intensité élevées = effort !

- Effet protecteur sur certains cancers comme cancers du sein, de la prostate ou du colon.


En phase de traitement :

- diminue la fatigue et améliore la tolérance aux traitements

- stimule l’estime de soi

- Sport sous ordonnance délivrée par le médecin car précautions à prendre et contre-indications possibles.


En phase de post traitement : Idem !


Voilà, j’espère que cet article vous aura donné quelques idées concernant la pratique du sport santé. Une fois de plus, l’idée est de concevoir l’activité physique comme partie intégrante du quotidien qui peut aider sur plusieurs plans, comme l’arrêt du tabac ou de l’alcool, l’hygiène alimentaire, et tout simplement l’estime de soi. Si vous voulez prévenir de maladies chroniques, il faudra avoir une activité physique régulière de 45 minutes à 1h plusieurs fois par semaine (environ cinq fois par semaine avec des intensités variables pendant ses efforts). On ne recherche pas la facilité, il faut avoir des moments de pénibilité entre (essoufflement pour le travail aérobie et tension musculaire élevée pour le renforcement musculaire).


Portez-vous bien et à très bientôt !

ATHLETIC Solutions - 2018